notre histoire

à PROPOS de

Sarah

Je suis Sarah, et j’ai créér « La douceur des hérissons ».

« La douceur des hérissons », c’est mon projet un peu fou, de transmettre une autre image de la belle-mère que celle de la marâtre des contes de notre enfance.
C’est apporter un autre regard.

C’est briser des tabous et apporter de la douceur à des familles recomposées qui sont dans la douleur.

Mon travail, c’est quoi ? 

Accompagnante familiale, thérapeute familiale, éducatrice spécialisée, coach, spécialiste de l’accompagnement, des relations humaines, de la famille et des familles recomposées… un peu de tout ça à la fois.

« La douceur des Hérissons », c’est le résultat de la fusion entre :

  • Mon parcours professionnel et de formations en lien avec l’accompagnement.
  • Et mon expérience d’une vie de belle-mère avec (presque) toutes les difficultés qui peuvent y être associées. (Et si vous me lisez, je pense que vous savez de quoi je parle, n’est-ce pas ?)

Je suis éducatrice spécialisée diplômée d’État, et j’ai acquis, au fil de mon parcours professionnel, des connaissances et des compétences dans l’accompagnement des personnes, des couples, des enfants, adolescents, et plus généralement des familles en difficultés, parfois même en grande souffrance.

Parallèlement, je me suis intéressée, puis formée dans les domaines de la communication non-violente et de l’éducation respectueuse. *

Mes connaissances sont basées sur les neurosciences, avec des bases solides sur le développement du cerveau, essentielles dans la compréhension des enfants, mais aussi dans la compréhension des adultes que nous sommes.

J’ai acquis des outils essentiels et efficaces, que j’ai mis en pratique dans ma vie personnelle, et professionnellement dans mes accompagnements, pour apaiser les tensions, les conflits, les oppositions. Pour nous apaiser nous aussi, en tant que belles-mères, et réussir une famille recomposée dans le respect et le bien-être de TOUS. `

Car, si je suis contre les violences faites aux enfants, je suis bien évidemment aussi contre les violences subies par les belles-mères, qui sont bien trop souvent en souffrance et en recherche de respect, de considération, de reconnaissance.

Je connais bien les difficultés de cette place de belle-mère, les relations complexes qui se jouent avec nos beaux-enfants, avec l’ex, je sais ce à quoi peut ressembler votre quotidien en famille recomposée.

La vie autour d’un calendrier, les contraintes, la douleur, les conflits avec les beaux-enfants, les difficultés incomprises et parfois même amplifiées par l’entourage, les démarches en justice et ce que ça implique, ce que peut être une grossesse en étant belle-mère, et les difficultés que l’on peut rencontrer dans une fratrie recomposée.

Je sais que, bien souvent, les belles-mères ont assez peu d’espace de parole, se retrouvent en grande difficulté, et n’en peuvent plus.

Défendre la cause des belles-mères, les accompagner pour trouver leur place,  retrouver l’apaisement, se renforcer, est devenue une passion, une vocation, une évidence.  C’est pourquoi j’ai eu l’envie de crée un programme unique, spécifique et efficace pour elles.

La reconnaissance et le retour des personnes qui m’ont fait confiance est un véritable moteur à mon engagement.

Je travaille à distance, mais aussi en présentiel, avec une association locale (dans laquelle je retrouve une équipe pluridisciplinaire).

J’ai à cœur de me former tout au long de ma vie, et de moi-même faire un travail sur moi (avec une supervision), afin de vous proposer, à VOUS, un accompagnement professionnel, personnalisé et adapté aux particularités des familles recomposées.

Voici, «  en 3 mots », comment les personnes que j’ai déjà accompagnées décrivent mon accompagnement (sans s’être concertées) :

« Empathie, écoute, disponibilité »

« Écoute, bienveillance, adaptabilité »

« Présence, justesse, bienveillance. »

« Magique, douce, sans jugement »

« Bienveillant, doux, dynamique »

« Bienveillant, efficace, disponible »

« Bienveillance, douceur, disponibilité »

Précision :

Je ne suis ni médecin, ni psychologue, ni psychiatre, ni psychothérapeute. Mon travail n’est pas de faire des diagnostics, je ne soigne pas et ne guéris pas. Mon accompagnement se place dans une démarche de bien-être et exclu tout objectif médical (ou paramédical). Mon accompagnement ne dispense en aucun cas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire.

*J’ai fait le choix d’effectuer une formation complémentaire auprès de Maja Mijailovic, dans l’accompagnement familial à l’IARE*, et me suis tout particulièrement spécialisée dans l’accompagnement des familles recomposées.

J’ai aussi suivi plusieurs ateliers de communication bienveillante, selon la méthode de Faber et Mazlish, dont des ateliers « Frères et sœurs sans rivalités ».

Ces formations proposent de nouveaux modes de communication, que ce soit pour communiquer avec nos enfants/beaux-enfants, mais aussi dans le couple, et plus généralement avec tout un chacun.